fbpx

septembre

je 23

Pas d'événements

lu 27

Pas d'événements

ma 28

Pas d'événements
lu
ma
me
je
ve
sa
di
30
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
1
2
3

Enlever des barrières ensemble

Ce texte parle des initiatives du Grütli pour les personnes en situation de handicap.
Nous faisons des efforts pour rendre tout plus accessible :
– la billetterie
– notre buvette
– les spectacles
– la communication
– les loges

Pour moi inclusion signifie faire avec.
Impossible de penser ou de faire pour les personnes en situation de handicap sans leur avis !

Le Grütli porte désormais le label Culture Inclusive. Nous nous engageons donc à travailler avec des personnes en situation de handicap pour améliorer nos mesures d’inclusion.

Le début des travaux du Label a été marqué par la Table Ronde qui a eu lieu le 9 juin dernier et que vous pouvez revoir, voir, écouter et réécouter sur nos réseaux sociaux et notre site internet. Pour la première fois, cette table ronde interprétée en langue des signes française (LSF) marquait le début de l’aventure vers une manière de faire plus hybride. Pour la suite nous prévoyons d’avoir des interprètes LSF pour toutes nos rencontres et tables rondes.

Il y a 3 ans, sur proposition de Barbara et Nataly, nous avons commencé à faire des Relax : des soirées avec un accueil adapté, où la porte reste ouverte, où faire du bruit est permis. Une manière d’ouvrir le théâtre à tous les publics. Une séance Relax ne s’adresse pas uniquement aux personnes en situation de handicap mais à tout le monde. Surtout aux personnes qui viennent au théâtre pour la première fois, les personnes qui ont besoin de se lever souvent ou qui produisent des bruits involontaires.

À Genève, d’autres institutions culturelles proposent des Relax, et nous nous sommes constituées en groupe de travail. Le grand défi de cette saison est de concevoir un programme inclusif avec la collaboration de l’atelier de graphisme de la Fondation Clair Bois et la relecture du FALC (Français, facile à lire et à comprendre) par des personnes de ASA Handicap-mentale.

Vous avez pu le constater dans ce numéro, le FALC fera désormais partie de tous nos supports de communication papier et en ligne.

Notre site internet va également se transformer.
Pour cela nous avons fait appel à l’expertise de personnes aveugles qui pourront nous guider dans la mise en place d’un site internet plus accessible.

Pour ce qui concerne l’accueil du public, nous nous efforçons également de le rendre accessible : est-ce que la carte des boissons de notre buvette est assez lisible ? Est-ce qu’une personne en fauteuil roulant peut aisément acheter un ticket chez nous ?

Nous espérons également réaliser des travaux dans les loges pour accueillir encore mieux les artistes en situation de handicap.

Nous souhaitons aller encore plus loin, par exemple en abordant les combats croisés crip and queer, à l’intersection du handicap et des questions queer, portés par de nombreuses artistes.

Le Label constitue un engagement et un défi, celui de travailler sur l’inclusion à différents niveaux et sur différents aspects. Les personnes concernées vont travailler avec l’équipe du théâtre sur des projets de communication, de médiation, d’accueil, etc … Cela impliquera également un engagement des artistes programmées et de vous, le public qui fréquentez nos salles.

Ce processus prendra du temps, car il s’agit d’une nouvelle manière de collaborer : il faut oublier certaines habitudes et être prêtes à apprendre une nouvelle manière de voir le monde.

Marilu Cali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *