fbpx

février

ma 27

Pas d'événements

me 28

Pas d'événements

je 29

Pas d'événements

ve 1

Pas d'événements

sa 2

Pas d'événements

di 3

Pas d'événements
lu
ma
me
je
ve
sa
di
lu
ma
me
je
ve
sa
di
30
31
3
6
7
13
14
18
19
20
21
22
23
24
25
27
28
29
1
2
3

GO GO GO, les bios des artistes 2024

Venez fêter l’art vivant sous toutes ses coutures !
Du 11 au 13 janvier 2024
Performances en tout genres, lectures, mises en espaces, premiers essais, les artistes de cette 5e édition font feu de tout bois. Plongeons toutes ensemble dans le grand bain des arts vivants et laissons-nous porter par le courant de la curiosité.

Anna-Marija Adomaityte
Anna-Marija Adomaityte étudie la danse contemporaine à la Manufacture de Lausanne et poursuit également des études d’Arts Visuels en master à l’ECAL. Avec sa compagnie A M A, elle crée Workpiece, présenté pendant GO GO GO 22, une performance qui marque par sa grande précision et une simplicité apparente pour dire le travail et les jours. Elle revient avec sa seconde création, Pas de deux, co-produite par La Bâtie – Festival de Genève.

Pas de deux
Jeudi 11 janvier à 22h
Samedi 13 janvier à 16h
Salle du Bas – Sous-sol


Claire Dessimoz
Claire Dessimoz s’attache à une pratique du petit, de la nuance. Elle travaille avec les corps et ce qu’ils communiquent, que ce soit par leur présence sur un plateau ou par leurs paroles qu’elle aime capturer pour les restituer ensuite avec précision. Entre théâtre, danse et art contemporain, son travail est traversé par des questions politiques, de communauté. Comment faire commun avec et malgré nos différences ? Comment imaginer une cohabitation qui laisse la place aux erreurs et aux désaccords, sans forcément désamorcer toute tension ?
www.claire.dessimoz.org/fr

Grand Miroir
Jeudi 11 janvier à 20h20
Samedi 13 janvier à 20h50
Salle du Haut – 2ème étage


Andrea Marioni
Andrea Marioni emprunte à Marshall McLuhan une définition de l’artiste qui lui convient bien : Le criminel comme l’artiste est un explorateur social. Après un parcours arborescent qui l’a mené du cinéma à la HEAD en passant par des études d’économie, il s’occupe, depuis 2018, en tant qu’Artist Run Space d’un espace d’exposition à Bienne, espace libre. Spoken words, théâtre, performance, happening, installation, vidéo et photo, il touche à tout, souvent avec une attitude d’anthropologue sauvage, jonglant entre la psychiatrie et les organisations sociales dans un mouvement de bascule.
www.marioniandrea.art/index.php

Braquage
Jeudi 11 janvier à 19h
Vendredi 12 janvier à 18h30
Studio du Fond – 2ème étage


Géraldine Chollet
Formée au Laban Centre de Londres, Géraldine Chollet est tour à tour danseuse pour la Cie Prototype-Status ou la Cie Philippe Saire et comédienne pour la Cie Emilie Charriot ou L’Alakran. Depuis 2006, elle se forme auprès de la Batsheva Dance Company pour l’enseignement du langage de mouvement Gaga qu’elle enseigne notamment à la Manufacture de Lausanne. Parallèlement à sa pratique artistique, Géraldine s’est formée pour l’accompagnement spirituel en milieu hospitalier. Depuis 2011, elle développe son propre travail chorégraphique.
www.theatresevelin36.ch/fr/artist/geraldine-chollet

ouverture [edited]
Vendredi 12 janvier à 23h10
Samedi 13 janvier à 19h20
Studio du Haut – 3ème étage


Lola Giouse
Comédienne et metteuse en scène, Lola Giouse se forme au Conservatoire de Genève puis à La Manufacture de Lausanne. Elle joue notamment avec Émilie Charriot, Denis Maillefer, la Cie Motus ou encore Maya Bösch, Stefan Kaegi et Pascal Rambert. Avec sa compagnie La Division
de la Joie
, elle crée une trilogie An ideal for living qui traite des trois choses qui font notre joie : l’amour, l’amitié et le collectif. Les deux premiers volets sont présentés cette année à GO GO GO.
www.ladivisiondelajoie.ch

This is not a love song
Samedi 13 janvier à 17h
Couloir ADC – 2e étage

Lust for life
Samedi 13 janvier à 21h50
Couloir ADC – 2e étage


Jérémie Nicolet
Jérémie Nicolet découvre le théâtre à travers une formation amateure dans la troupe 100% Acrylique. En 2019, il intègre l’école Les Teintureries à Lausanne et, en parallèle, il apprend la danse hip-hop et les claquettes et sort également un EP sous le pseudonyme « Hibou ! ».
RC a été présenté au dernier Festival C’est Déjà demain, au Théâtre du Loup.

RC
Jeudi 11 janvier à 23h
Vendredi 12 janvier à 20h10
Salle du Haut – 2ème étage


Fanny de Chaillé & Sarah Murcia
Fanny de Chaillé aime jouer de la séparation entre texte et gestes pour mieux ré-agencer leur rencontre. Dans ce jeu d’échanges entre corps et voix, des écarts et distorsions se créent, la forme langagière gagne en physicalité et en plasticité. Ses créations ne s’inscrivent pas dans des champs disciplinaires figés, plutôt les superposent.
Sarah Murcia est contrebassiste de jazz. Elle accompagne chanteuses et improvisatrices, elle est aussi arrangeuse et compositrice. Ensemble, elles créent Transformé en 2020 à l’Espace Malraux.
www.fannydechaille.fr
www.sarah-murcia.fr

Transformé
Vendredi 12 janvier à 22h10

Samedi 13 janvier à 23h20
Salle du Haut – 2ème étage


Kiyan Khoshoie
Danseur et chorégraphe, Kiyan Khoshoie se forme à la Rotterdam Dance Academy. Pendant plusieurs années, il est interprète dans des compagnies de danse en Espagne et en Hollande. Son premier solo, Grand Écart, sous l’égide de sa compagnie KardiaK, a remporté un grand succès et a tourné en Suisse et à l’étranger. Invité à deux reprises au Grütli, Kiyan créera
Wannabe au Pavillon-ADC à l’automne 24 et, pour GO GO GO, en offre en primeur une première esquisse.
www.kiyankhoshoie.com

Wannabe (carte blanche)
Jeudi 11 janvier à 21h20
Samedi 13 janvier à 23h30
Studio du Haut – 3ème étage


Mukuka Kasonde & Brice Catherin
Née dans un village subsaharien matriarcal isolé et florissant, Mukuka est devenue la plus jeune doctorante du Royaume-Uni, où elle mène aujourd’hui des recherches pionnières dans le domaine de la trio-ethnographie, sans parler des textes, poésies, films qu’elle écrit et réalise sous plusieurs noms de plume. Brice Catherin est d’abord violoncelliste — 80 pièces à son actif tout de même ! — mais aussi performer, improvisateur, ou mieux dit artiste intermédia…
Ensemble, elles ont une approche humoristique et iconoclaste des questions postcoloniales et afro-féministes.
www.bricecatherin.org

Résoudre la diversité
Jeudi 11 janvier à 20h30
Vendredi 12 janvier à 20h10
Gueuloir – Sous-sol


Fabienne Radi & Maria Guta
Fabienne Radi écrit, fait des éditions d’artiste et enseigne à la HEAD. Les titres, les plis, les malentendus, les coupes de cheveux, les dentistes, Shelley Duvall et Paul Newman sont des motifs récurrents dans son travail. Dernièrement, elle a écrit Notre Besoin de Culotte est impossible à rassasier (art&fiction, 2022) et Une Autobiographie de Nina Childress (Beaux-arts de Paris, 2021). Son livre Email Diamant (art&fiction) a reçu le Prix suisse de littérature 2022. Artiste visuelle, Maria Guta crée des images qui interrogent la façon dont les individus représentent et promeuvent leur identité à l’ère numérique, tout en examinant le rôle des images dans nos vies. Se positionnant devant et derrière la caméra, elle explore des thèmes tels que l’influence des médias sur le comportement humain, la célébrité, l’immortalité et les idéaux de beauté. Elle intervient régulièrement à la HEAD.
www.fabienneradi.ch
www.mariaguta.com

Vies et morts de Lola Lane
Vendredi 12 janvier à 20h50
Samedi 13 janvier à 15h
La Musicale de la Bibliothèque de Genève – 1er étage


Monika Truong
Monika Truong est sinologue, sociologue et artiste de théâtre de Zurich. Elle combine différentes disciplines et perspectives, s’inspire de son expérience personnelle pour travailler artistiquement sur les phénomènes de notre temps.
Dans son travail théâtral, elle se concentre sur les relations interpersonnelles, sur ce qui relie ou sépare les gens dans les interactions sociales. Elle met en scène des spectacles participatifs qui traitent de l’asymétrie des possibilités sociales et des relations de pouvoir et présentent des alternatives à la réalité d’aujourd’hui. Elle est artiste associée à la Gessnerallee
de Zurich.
www.monikatruong.com

Be part of
Vendredi 12 janvier à 18h30
Samedi 13 janvier à 19h10
Salle du Bas – Sous-sol


Lucile Carré
Olivia Csiky Trnka
Bastien Hauser
LED – Laboratoire d’écriture dramatique
Sous le titre LED, la Société Suisse des Auteurs a organisé un concours pour autrices dramatiques émergentes dont les lauréates ont suivi un atelier d’écriture sur une saison au sein de trois théâtres, mettant ainsi en mouvement toutes les étapes du développement d’un texte, de sa genèse à sa production sur scène.
Les autrices ont vécu trois processus de création complets ; choix d’un sujet et d’une forme, phase d’écriture, supervision par une dramaturge, accompagnement d’intervenantes extérieures, travail avec les comédiennes, et enfin confrontation du texte au public.
Un dispositif soutenu par Pro Helvetia, la Fondation Michalski, la Fondation Göhner et les théâtres du Jura, l’Usine à Gaz de Nyon et le SPOT de Sion.

Les filles du coin // Lucile Carré
Samedi 13 janvier à 18h20
Hyper Dream On // Olivia Csiky Trnka
Samedi 13 janvier à 16h
Station // Bastien Hauser
Samedi 13 janvier à 17h
Salle du Haut – 2e étage


Emma Saba
Après une formation musicale classique au Conservatorio G.B. Martini de Bologne, Emma Saba obtient en 2021 le Bachelor en danse contemporaine à la Manufacture de Lausanne et sera ensuite artiste associée à L’Abri.
Chorégraphe, interprète mais aussi dramaturge, elle collabore avec le Collectif Foulles, le compagnie Collettivo Cinetico, Clara Delorme, Cosima Grand ou Teresa Vitucci.
Avec sa compagnie Mary Madlean, elle crée ce solo qui a été co-produit par Emergentia (Pavillon ADC, L’Abri – Genève et Théâtre de l’Usine).

La fine di tutte le cose / l’inizio di tutte le altre
Jeudi 11 janvier à 19h
Vendredi 12 janvier à 23h10
Salle du Bas – Sous-sol


Simon Waldvogel
Membre du collectif Ticino is burning, Simon Waldvogel se forme à Milan, à l’Ecole Teatro Arsenale puis à l’Accademia dei Filodrammatici. D’abord interprète avec diverses compagnies en Suisse et en Italie, il s’associe ensuite avec d’autres artistes de la scène tessinoise et fonde le collectif Treppenwitz avec lequel il crée le spectacle L’amore ist nicht une chose for everybody (Loving Kills), qui sera semi-finaliste de Premio en 2018. Surviving you, always (Tonight the DJ saved my life) est une première étape sur le chemin d’une prochaine création.
www.collettivotreppenwitz.com/en

Surviving you, always (Tonight the DJ saved my life)
Vendredi 12 janvier à 22h20
Samedi 13 janvier à 21h
Studio du Fond – 2ème étage


Tiran Willemse
Tiran Willemse est un danseur, chorégraphe et chercheur sud-africain basé à Zurich et Berlin. Il a travaillé et collaboré entre autres avec Trajal Harrell, Meg Stuart, Jérôme Bel, Ligia Lewis et Eszter Salamon. Son travail a été présenté en Suisse à l’Arsenic de Lausanne ou à la Gessnerallee de Zurich et à l’étranger à Vienne, Berlin, Paris et Santarcangelo.

blackmilk
Vendredi 12 janvier à 20h50
Samedi 13 janvier à 21h50
Salle du Bas – Sous-sol


As we carried away → expo collective
d’Aurélie Menaldo, Coline Mir et Jeanne Tara
Elles ont en commun de travailler au Grütli, à la production, à la responsabilité des buvettes et de l’accueil des artistes ainsi qu’à l’assistanat de direction. Mais toutes trois sont également — et principalement — des artistes plasticiennes, trois femmes qui feront se rencontrer leurs oeuvres. Elles ont un travail qui ne se ressemble pas et chacune d’elle possède une signature singulière. Une collaboration faite de sororité et de partage autour d’une réflexion commune ; celle de l’espace à habiter avec des oeuvres qu’elles soient plastiques ou scéniques.
www.aureliemenaldo.fr
www.colinemir.net
www.jeannetara.com

En continu
Terrasse – 2e étage