fbpx

décembre

lu 6

Pas d'événements
lu
ma
me
je
ve
sa
di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
1
2
3
4
5

L’inclusion dans les arts de la scène en Suisse

Depuis 2018, le Grütli propose des soirées RELAX.

Il s’agit de soirées inclusives pour donner la possibilité à toutes et tous de pouvoir assister aux spectacles librement, sans préjugés.

D’autres actions inclusives ont suivi : le surtitrage, l’audiodescription et la présence sur scène d’artistes professionnelles en situation de handicap sur scène.

Le Grütli a donc décidé de formaliser son engagement dans l’inclusion en travaillant à l’obtention du Label Culture Inclusive. C’est chose faite depuis ce mois de juin. Finalement, une bonne nouvelle.

La Suisse a signé en 2014 la Convention relative aux droits des personnes handicapées de l’ONU. Rédigée sous l’impulsion de personnes vivant avec un handicap, elle postule l’inclusion dans tous les domaines de la société. Les personnes concernées sont les plus aptes à adapter l’inclusion au niveau des artistes, des publics et des équipes. Elles connaissent les obstacles ainsi que les solutions.

Éclairage sur des outils et initiatives suisses récents dans le domaine des arts de la scène.

Le Service Culture inclusive de Pro Infirmis propose des outils, soit un label de processus, une « Charte de l’inclusion culturelle », une liste prestataires de mesures d’inclusion culturelle et un guide « Pour une sortie culturelle accessible ».


Au niveau artistique, le projet de mise en réseau national integrART ainsi que le festival de danse Steps du Pour-cent culturel Migros sont pionniers. Le projet crip-queer « Criptonite » à la Gessneralle de Zurich est porté par des artistes en situation de handicap. Il intègre au processus créatif des mesures d’accès aux contenus telles que l’audiodescription.


Au niveau des publics, le projet Écoute Voir développe des audiodescriptions, de l’interprétation en langue des signes française et du surtitrage adapté aux besoins de personnes malentendantes dans des théâtres romands. L’association Dire pour Voir développe des audiodescriptions sur Genève. De plus, des représentations Relax se mettent en place à Genève et à Lausanne, tandis qu’une étude internationale vient de sortir. Elle est disponible sur le site des pionniers français de Ciné-ma différence, qui ont porté ce projet.


integrART, Steps et Écoute Voir sont partenaires du label « Culture inclusive ». Les portraits de leurs mesures sont à découvrir sur le site de Culture inclusive, dans le menu « Partenaires du label ».


Au niveau de la formation artistique, l’Accademia Dimitri lance un CAS DIPPA – Diversity and Inclusive Practice in Performing Arts en collaboration avec la Haute école spécialisée de la Suisse italienne (SUPSI).


L’enjeu majeur est d’inscrire l’inclusion dans la durée, en adaptant l’environnement à différents besoins et compétences, tant au niveau des formations artistiques que par des politiques culturelles et sociales adéquates.