fbpx
lu
ma
me
je
ve
sa
di
lu
ma
me
je
ve
sa
di

Eugénie Rebetez

Eugénie Rebetez rêve depuis plusieurs années de créer sa propre comédie musicale : brute, instinctive et charnelle. Elle imagine un spectacle acoustique, très éloigné des énormes productions que l’on connaît. Ici et maintenant donne la parole au corps féminin et à ses transformations au fil de la vie. Le corps sensuel, le corps puissant, le corps vulnérable.

La pièce s’articule autour des chansons puisées dans le répertoire passé ou présent d’Eugénie Rebetez. Chaque chanson est un poème raconté par le corps. Chaque chanson est vivante et se transforme, certaines au point de n’être plus qu’un souffle profond, un son entêtant ou une mélodie scandée au lointain.

Elle explore le langage du corps comme moteur narratif. Le corps en marche qui bat la mesure. La marche qui possède ses variations de rythmes et donne le rythme aux chansons.

Danseuses, chanteuses et comédiennes de tous âges sont conviées par Eugénie Rebetez pour créer des dialogues de corps, des polyphonies contestataires et des danses archaïques.

Durant sa résidence de création à La Terrasse, la danseuse et chorégraphe propose trois rendez-vous pour partager son travail avec le public. Chacun des rendez-vous est une prise de risque, une prise de parole et une occasion de prendre conscience de la force et de la beauté du spectacle vivant.

Résidence Terrasse / 8 décembre 2021 // 23 mars et 18 mai 2022