fbpx

décembre

ve 2

Pas d'événements

sa 3

Pas d'événements

di 4

Pas d'événements

ma 6

Pas d'événements

me 7

Pas d'événements

je 8

Pas d'événements

14 mai 2022

Finale Premio

PREMIO, le prix d’encouragement pour les arts de la scène, organise la finale 2022 avec le Grütli à Genève. Quatre compagnies suisses présenteront une étape de leur projet en cours. Chaque présentation dure vingt minutes et sera suivie de vingt minutes de discussion, ouverte au public. En fin de journée, le jury PREMIO, composé de cinq membres, attribuera le premier prix de CHF 15’000, ainsi que la répartition des CHF 10’000 restant. La remise des prix n’est pas ouverte au public.
PREMIO s’est fait une place importante parmi les créateur.rice.s de théâtre, les organisateur.rice.s et le public. Les lauréats de ces dernières années comptent parmi les compagnies les plus innovantes et les plus prometteuses de Suisse. Le concours est parrainé par l’association PREMIO, qui regroupe actuellement 53 lieux ainsi que des festivals de toute la Suisse. PREMIO offre une plateforme où les jeunes professionnel.lles du théâtre et de la danse peuvent présenter leurs projets et nouer des contacts précieux pour la suite de leur parcours. PREMIO est soutenu par la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia, la Fondation Ernst Göhner et le Pour-cent culturel Migros.
A partir de la saison 2022/2023, PREMIO soutiendra les artistes émergents sous une autre forme : les 8 compagnies/artistes sélectionné.e.s recevront le même soutien : argent de coproduction, accompagnement plus étroit, résidences, réseau et soutien aux tournées.

Medieval Crack // Collectif Foulles – 13h30 – Salle du Bas

Medieval Crack est une faille temporelle qui s’ouvre afin de se ré-approprier, par la danse, des histoires du Moyen Âge et d’en proposer de nouvelles lectures sensibles, voire sensuelles et érotiques, tentant ainsi de modifier le prisme capitaliste-patriarcal à travers lequel cette période est principalement racontée. Medieval Crack circule entre le Moyen-Âge et les préoccupations actuelles du collectif liées aux féminismes, aux représentations de genre, à la sexualité et à la notion de communs afin de questionner : comment la plongée dans de médiéval peut être vecteur d’imaginaires émancipateurs qui informent nos présents et enrichissent nos futurs ?
Medieval Crack est une pièce créée et interprétée par les quatre membres du Collectif Foulles dans la forteresse massive du festival Belluard Bollwerk à Fribourg en juin 2022 comme étape de travail. Le Collectif Foulles a commencé une recherche autour de ce travail depuis le début de la saison 2021-2022 dans différents espaces de résidence tels que Espace Libre – Bienne, Blue Factory, Fribourg et la Grange de Dorigny, Lausanne.
Leur nom peut évoquer une foule, la figure du fou ou les mots fool et full, idiot et plein en anglais. Loin de se réduire à une seule de ces facettes, le Collectif Foulles revendique d’être tout cela à la fois: un quatuor complètement fou, une petite foule pleine d’énergie, pleine de pratiques, un groupe d’ami·x·e·s qui prend l’idiotie très au sérieux. Fondé en 2019 environ un an après que leurs membres Collin Cabanis, Délia Krayenbühl, Fabio Zoppelli et Auguste de Boursetty se soient rencontré·x·e·s à la Manufacture, Haute École des Arts de la Scène, Lausanne, où iels étudiaient dans la même promotion du Bachelor en danse contemporaine. Tout a commencé par la création d’un court spectacle intitulé «Song for four people and one bench». Ce projet a véritablement été le point de départ de leurs amitiés, de la construction de leur langage artistique commun et s’articulait autour des notions de joie, de fête et d’être ensemble qui ont toujours une place importante dans leur travail.

Concept et chorégraphie : Collin Cabanis, Délia Krayenbühl, Emma Saba, Fabio Zoppelli, Auguste de Boursetty Interprétation : Collin Cabanis, Auguste de Boursetty, Fabio Zopelli, Emma Saba
Lumiére : Sel Dir Melaizi
Référent médiéval : Clovis Maillet

Bolero de Bienvenida II // Lorena Stadelmann – 14h30 – Salle du Haut

« Les sirènes n’étaient rien de plus qu’une vague sonore et ma voix chantait des berceuses au mégaphone. Désormais, je faisais partie du béton, des orages et de la terre. Il paraît que lorsque quelqu’un meurt, c’est le son de sa voix qu’on oublie en premier. »
Bolero de Bienvenida II se déroule dans un univers de rêve, de cauchemar, de semi-réalité. Les voix enregistrées en live, multiples, éparpillées dans l’espace, brouillent les frontières du corps et de la pièce. Bolero de Bienvenida II est un solo qui cherche à décentraliser la figure de la performeuse en percevant la pièce/le matériel chorégraphique comme une entité vivante. En plaçant son corps en second Lorena Stadelmann aspire à une qualité de mouvement fantasmagorique.
Lorena Stadelmann (*1995) aka Baby Volcano est une artiste suisso-guatémaltèque. Elle développe son travail dans les domaines des arts performatifs, de la musique et du design de costumes. Son travail évolue dans un monde organique, inspiré par les volcans sous-marins, la nature et le corps humain. Sous son pseudonyme Baby Volcano, elle dévoile en septembre 2021 un premier EP : Síndrome Premenstrual. Entre alt trap et witch pop, Baby Volcano est une véritable coulée de lave. Après avoir vécu et étudié plusieurs années à Buenos Aires en Argentina, elle se réinstalle en Suisse entre Bienne et le Jura en 2019. Elle présente Bolero de Bienvenida aux Quarts d’Heure du Théâtre Sévelin 36, plateforme pour jeunes chorégraphes, en novembre 2021. En mars 2022, elle crée Jardin Jerricane, une co-production du Théâtre du Jura et Format 26 Biel/Bienne. Lorena Stadelmann est artiste associée à l’Abri Genève pour la saison 21/22 et artiste partenaire au Théâtre Sévelin 36 à Lausanne 22/23.

Création et interprétation: Lorena Stadelmann
Création Lumières : Justine Bouillet
Régie: Louis Riondel

Perspectives // Annakatharina Chiedza Spörri – 15h30 – Salle du Bas

Dans Perspectives, la chorégraphe Annakatharina Chiedza Spörri, les performeur.euse.s et toute l’équipe réfléchissent à leurs expériences personnelles du racisme en tant que personnes racisées vivant en Suisse. Iels étudient les micro-agressions : des petits moments et des expressions banales, qui sont des attaques et des violations de la personnalité.
« Le racisme banal, exercé de manière répétée, a des conséquences palpables sur les comportements physiques. Consciemment ou inconsciemment, tu es attaqué.e. Verbalement ou non, tu es traité.e avec rudesse et insensibilité ; ton identité et ton origine sont sans cesse remises en question. Et alors, tu esquives ou tu ignores ou tu n’entends pas ou tu t’énerves ou tu laisses passer ou tu t’opposes ou tu fuis ou tu désespères. Mais tu ne peux pas t’y soustraire. » – A. C. Spörri
Pour Perspectives, tou.te.s les participant.e.s – qui sont tou.te.s des personnes racisées affecté.e.s par le racisme – rassemblent leurs questions et leurs expériences sur le thème du racisme et des micro-agressions. Celles-ci sont complétées au fur et à mesure par des discussions, concrétisées et mises en forme de manière ciblée par Spörri. La mission de Spörri et des performeur.euse.s est d’amener sur scène les pensées et les points de vue individuels et de visualiser ces expériences. L’essentiel est de restituer cette diversité en tant que telle et de montrer ainsi que le racisme est une construction complexe que toutes les personnes concernées vivent différemment. C’est cet océan de voix sue le racisme et les micro-agressions et de ce qu’elles déclenchent que découle le titre Perspectives : ce sont des perspectives sur les micro-agressions racistes.
Pour Perspectives, la chorégraphe et danseuse Spörri a choisi une approche interdisciplinaire qui combine le hip-hop et la danse contemporaine avec le spoken word et le rap, des dialogues ainsi que différents types de sons et de rythmes. Cette multitude de moyens scéniques doit souligner les innombrables perspectives sur la thématique.
Anna Chiedza Spörri (*1991) est active sur la scène de danse suisse depuis plus de dix ans. Elle a commencé par le hip-hop à Berne. Elle a suivi le programme de formation international de Peri Dance à New York, où elle a approfondi non seulement le hip-hop, mais aussi le contemporain et les styles de danse d’Afrique de l’Ouest. A Los Angeles, elle a suivi deux programmes d’été de la chorégraphe Rhapsody James, une pionnière de la street dance. Elle a suivi des formations continues dans des studios de street dance renommés à New York, Los Angeles et Londres. Spörri est une artiste de mouvement qui partage son temps entre Londres et la Suisse.

Chorégraphie, danse : Annakatharina Chiedza Spörri
Danse (PREMIO DF) : Sophie Chioma Gerber
Direction de la production : Ludmila Malach
Scénographie : Harumi Mumenthaler (1998)
Musique : Kadjali
Input café revolution : Naomi Chinasa Bögli, Pascale Altenbuger, Sabrina Tekako

Horizon Pluton // Compagnie Pluton – 16h30 – Salle du Haut

Milla Pluton est une « gouine des champs » qui anime « La radio des champs », une émission pirate et militante diffusée depuis sa brouette. Durant ses heures creuses, elle pratique la communication inter-espèce avec des vers de terre et, une fois la nuit tombée, elle prend contact avec Pluton qui la guide. Un soir, Béatrix, une voyageureuse spatio-temporelle accidentelle, atterrit à poil dans le jardin de Milla qui l’accueille dans son chalet. Ensemble, iels vont vivre toutes sortes d’aventures et confronter leur rapport aux mondes.
Cette performance créée par Alice Oechslin et Ulysse Berdat mêle comédie musicale, vidéo, solo de flûte à bec, théâtre de marionnettes, danse de chou et science-fiction. La pièce propose d’envisager une communauté constituée d’êtres vivants fluides tels que des plantes, des animaux et des humains, unis pour inventer ensemble d’autres façons d’être en relation et d’aimer.
Alice Oechslin (1998) et Ulysse Berdat (1996) se sont rencontrées en 2020 lors de leurs études à la Haute Ecole d’Arts et Design de Genève (HEAD). Outre leur amour pour la scène punk lémanique et le picon bière, iels se sont rendues compte que leurs travaux respectifs avaient tendance à dialoguer. Animées par des thématiques communes comme l’identité queer, l’anarchie, la campagne, la science-fiction, ainsi que des idées formelles telles que la création de personnages, la pluridisciplinarité, le mélange des genres, l’humour ou encore le « comment on fait quelque chose là tout de suite », Alice et Ulysse ont commencé à collaborer.
La compagnie Pluton est créée en 2021 avec le but de promouvoir les aventures de Béatrix et Milla Pluton, les alter-égos de Ulysse et Alice. Ces aventures prennent la forme de concerts et morceaux de musiques (Milla Pluton/Cheptel Record), d’une performance artistique (Les aventures de Béatrix et Milla Pluton) et d’émissions radiophoniques (la Radio des Champs).

Création et interprétation : Alice Oechslin et Ulysse Berdat
Regards extérieurs : Marlène Charpentié et Julia Botelho
Régie : Antoine Weil
Traduction : Lorenz Wernli

Presse

La compagnie Pluton vince la Finale PREMIO, Katia Tamburello, Caos Cultura