fbpx

mai

ve 24

Pas d'événements

sa 25

Pas d'événements

di 26

Pas d'événements

ma 28

Pas d'événements
lu
ma
me
je
ve
sa
di
lu
ma
me
je
ve
sa
di
29
30
31
6
10
12
13
14
15
16
17
19
20
22
23
24
26
27
30
1

7-9 septembre 2023

Koulounisation

Salim Djaferi

en co-réalisation avec La Bâtie – Festival de Genève

Accueil

Infos pratiques

Salle du Bas // Sous-sol

Jeudi 7 à 18h
Vendredi 8 à 19h
Samedi 9 à 21h

1h10

Tout a commencé le jour où Salim Djaferi a demandé à son entourage comment on dit « colonisation » en arabe. Koulounisation. Depuis qu’il a entendu ce mot, le comédien d’origine algérienne est devenu la tête chercheuse d’une langue aux prises avec la colonisation. Et c’est en conférencier, la voix posée, que l’artiste retrace le fil des violences faites à la langue, dévidant une captivante histoire faite d’entretiens et de mémoires familiales, déployant sur scène des objets qui matérialisent les pensées, réparent la langue abimée et reconstruisent les imaginaires perdus. De tous ces objets, de tous ces mots, Salim Djaferi fait un spectacle sensible et drôle qui se construit et se visite comme un musée décolonial.


Koulounisation est une manière de dire colonisation en arabe.
Coloniser ça veut dire dominer.
Mais en arabe il y a différentes manières de traduire le mot colonisation.
Donc en arabe plusieurs mots sont utilisés pour parler de colonisation.
Ces mots arabes signifient :
– posséder sans autorisation
– remplir
– mettre en ordre
– détruire
La colonisation a fait beaucoup de dégâts en Algérie et dans d’autres pays d’Afrique.
Ce spectacle parle donc de la colonisation et il y a une seule personne sur scène.
Il a des origines algériennes.

Distribution & Crédits

Conception et interprétation : Salim Djaferi
Écriture plateau : Delphine De Baere
Collaborateur artistique : Clément Papachristou
Regard dramaturgique : Adeline Rosenstein
Aide à l’écriture : Marie Alié et Nourredine Ezzaraf
Scénographie : Justine Bougerol et Silvio Palomo
Création lumière et régie générale : Laurie Fouvet

Développement, production, diffusion : Habemus papam
Merci à : Aristide Bianchi, Camille Louis, Kristof van Hoorde et Yan-Gael Amghar

Coproduction : Les Halles de Schaerbeek, Le Rideau de Bruxelles et l’Ancre – Théâtre Royal de Charleroi

Soutiens

Bourses d’écriture Claude Étienne et de la SACD, de la Chaufferie-Acte1, de La Bellone-Maison du Spectacle (BXL/BE), du Théâtre des Doms, du Théâtre Episcène et de Zoo Théâtre
Fédération Wallonie-Bruxelles, Commission communautaire française

Presse

«Koulounisation» ou les méandres du sens, Marie Baudet, La Libre Belgique
Le Courrier de l’Atlas
Koulounisation, Agnès Dopff, Mouvement
Fouille Linguistique, Pierre Lesquelen, IO Magazine

 

Réservations

www.batie.ch