fbpx

janvier

ve 21

Pas d'événements

sa 22

Pas d'événements

di 23

Pas d'événements

ma 25

Pas d'événements
lu
ma
me
je
ve
sa
di
27
28
29
30
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
1
2
3
4
5
6

26-30 janvier 2022

LUPAE

Melissa Cascarino

Velvet Blues

Création

Infos pratiques

Salle du Haut

Mercredi 26 19h
Jeudi 27 20h
Vendredi 28 19h – Discussion avec Francesca Prescendi (UNIGE)
Samedi 29 20h
Dimanche 30 18h

Spectacle reporté de novembre 2020

« L’épaisseur du corps, loin de rivaliser avec celle du monde, est au contraire le seul moyen que j’ai d’aller au cœur des choses, en me faisant monde et en les faisant chair ».
Maurice Merleau-Ponty

LUPAE, en latin, signifie « louves » et « courtisanes ». D’après la figure mythique, polysémique et polymorphe de la louve dans la mythologie romaine, un corps se meut, concentration de l’humain-animal, du féminin-masculin, du divin-profane, du minéral-végétal, en collaboration avec l’écrivaine et l’historienne des religions Francesca Prescendi.

Melissa Cascarino inscrit ce travail dans une recherche globale au long cours qu’elle intitule « le danseur est un animal rustique ». Ici, dans 400 kg d’albâtre pur en blocs ou en fragments, elle éprouve la chair et le poids de la pierre antique. Se déroule un corps hybride qui concentre les sens, les émois et les significations de la louve mythique. Par une acuité sensorielle exacerbée, un paradigme de rusticité cosmique s’est créé. Une figure achronique s’incarne tendue entre le monde ancien et le monde futur.

De profonde connivence avec la musicienne-compositrice Gwenaëlle Chastagner Angei en live (avec qui elle travaille depuis 8 ans), émergent de nouveaux mythèmes au présent pour un futur, se creusent de nouveaux puits de contes et légendes pour de futures fondations, pour de futures érections de membres et de monuments.

La sueur d’un diamant brut
Délivre
Une ode crue à la toute puissance du vivant

www.melissacascarino.ch

À retrouver dans la bibliothèque du Grütli (à acheter ou à consulter les soirs des spectacles) des livres qui ont inspiré les artistes :
Mosaïque de la pornographie, Nancy Houston
Court traité des sensations, Jean Clair


Lupae est un mot latin.

Lupae veut dire louves et courtisanes.

Une courtisane est une prostituée.

Dans ce spectacle il y a une seule danseuse sur scène.

Elle porte un costume rouge et elle danse avec de grosses pierres.

Extras

La postura della clessidra, Melissa Cascarino, Aletti Editore

Un choix des publications de Francesca Prescendi :

Décrire et comprendre le sacrifice. Les réflexions des Romains sur leur propre religion à partir de la littérature antiquaire, Potsdamer altertumswissenschaftliche Beiträge, Franz-Steiner-Verlag, Stuttgart, 2007.

Religions antiques. Une introduction comparée, avec Philippe Borgeaud, Labor et Fides, Genève, 2008 (réédition avec bibliographie actualisée 2012).

Victimes au féminin, avec Agnes A. Nagy, Georg, Genève, 2011.

Sacrifices humains : dossiers, discours, comparaisons, avec Agnes A. Nagy, Brepols, Paris, 2013.

Rois éphémères. Enquête sur le sacrifice humain, Labor et Fides, Genève, 2015.

Allaitement entre humains et animaux : représentations et pratiques de l’Antiquité à aujourd’hui, avec Francesca Arena, Yasmina Foehr-Janssens, Irini Papaikonomou, Anthropozoologica 52 (1), 2017.

Imaginaires queers Transgressions religieuses et culturelles à travers l’espace et le temps, avec Irene Becci , BSN Press, collection « A contrario campus », Lausanne, 2020.

Sous presse:

Déesses allaitantes dans l’antiquité : regards croisés entre l’Egypte, la Grèce et Rome, avec V. Pirenne-Delforge, G. Pironti et Y. Volokhine, dans Y. Foehr-Janssens, V. Dasen, I. Maffi, D. Solfaroli Camillocci, Allaiter. Histoire(s) et cultures d’une pratique (éds), Turnhout, Brepols, 2019, à paraître.

Animaux nourriciers – nourrices animales : mythes et récits d’enfance des héros (antiquité/moyen âge) avec Y. Foehr-Janssens et Céline Venturi, dans Y. Foehr-Janssens, V. Dasen, I. Maffi, D.Solfaroli Camillocci, Allaiter. Histoire(s) et cultures d’une pratique (éds), Turnhout, Brepols, 2019.

Réflexions sur le polythéisme romain au prisme d’une petite divinité : Rumina, la déesse de la mamelle allaitante, dans Y. Berthelet, F. Van Haeperen (éd.), Dieux de Rome et du monde romain en réseaux : identités, modes et champs d’action, Ausonius, Bordeaux, à paraître.

Une prostituée comme bienfaitrice du peuple romain : Acca Larentia et l’origine des Larentalia, dans Imaginaires queers Transgressions religieuses et culturelles à travers l’espace et le temps, avec Irene Becci , BSN Press, collection « A contrario campus », Lausanne, 2020, 65-78.

La fièvre des dieux. Divinités, maladies et réactions émotionnelles, Éphéméride, EPHE, 2020, 12-13.

En préparation :

La servante, la lupa et la déesse. Une relecture du mythe de fondation de Rome.

 

Distribution & Crédits

Conception, chorégraphie, danse et scénographie : Melissa Cascarino
Création sonore off : Gwenaëlle Chastagner Angei, en collaboration avec Melissa Cascarino
Musique live et diffusion: Gwenaëlle Chastagner Angei
Contribution documentaire : Francesca Prescendi Morresi
Création costume : Toni Teixeira
Création lumière et régie : Jean-Marc Tinguely
Texte : Melissa Cascarino
©Photos Dorothée Thébert Filliger et Geoffroy Baud

Administration : Anahide Ohannessian
Production : Cie Velvet Blues
Co-production : Le Grütli Centre de Production et de Diffusion des Arts Vivants

Soutiens

Avec le soutien de la Loterie Romande, la Fondation SIG, la fondation BAUR, FEEIG

Presse

Corps à corps avec le mythe, la pierre et le monde, Bertrand Tappolet, le programme.ch