fbpx

avril

ve 19

Pas d'événements

di 21

Pas d'événements
lu
ma
me
je
ve
sa
di
lu
ma
me
je
ve
sa
di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
19
21
23
24
30
1
2
3
4
5

11-13 janvier 2024

GO GO GO

Une erreur s’est glissée dans les dépliants GO GO GO, faites attention aux horaires d’ouverture de la billetterie.

Du 11 au 13 janvier, venez fêter l’art vivant sous toutes ses coutures ! Performances en tout genres, lectures, mises en espaces, premiers essais, les artistes de cette 5e édition font feu de tout bois. Plongeons toutes ensemble dans le grand bain des arts vivants et laissons-nous porter par le courant de la curiosité.

Spectacles gratuits, mais contremarques obligatoires pour le jour même uniquement à retirer à la billetterie, rez-de-chaussée de la Maison des Arts du Grütli. Pas de réservation possible !
Nous ne garantissons pas la disponibilité des places si vous venez une heure avant le spectacle.
Si vous avez des contremarques pour des spectacles que vous renoncez à voir, merci de les rapporter à la billetterie pour que nous puissions les remettre à disposition.
Une liste d’attente s’organise pour chaque spectacle devant la porte des salles.


Horaires billetterie :
→ Jeudi 11 dès 18h
→ Vendredi 12 dès 17h30
→ Samedi 13 dès 14h

Les bios des artistes ICI.
La grille horaire ICI.
Le dépliant ICI.

Pas de deux // Anna-Marija Adomaityte

Sur un sol bleu profond, une femme et un homme performent les gestes d’un couple. Les spectatrices qui les encerclent entendent leur souffle s’accélérer, perçoivent une main qui s’impatiente, un regard qui s’absente. On soupçonne une fuite dans ces mouvements effrénés, transfigurés par l’épuisement, qui mettent en péril le pas de deux lui-même. Comme un coup de vent sur le romantisme tout-puissant, le Pas de deux d’Anna-Marija Adomaityte sort le duo d’une folie programmée.

Concept et chorégraphie : Anna – Marija Adomaityte
Collaboration à l’écriture chorégraphique, interprétation : Mélissa Guex et Victor Poltier
Création sonore et lumière, direction technique : Gautier Teuscher
Regard extérieur : Pierre Piton
Régie technique : Joël Corboz
Production : Cie A M A
Coproduction : La Bâtie-Festival de Genève et L’Abri
Soutien : Bourses SSA – Société Suisse des Auteurs pour la création chorégraphique
Soutien à la tournée : Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia
Photo : Donatas Ališauskas

Jeudi 11 janvier à 22h – COMPLET
Samedi 13 janvier à 16h
Salle du Bas – Sous-sol

As we carried away – exposition // Aurélie Menaldo, Coline Mir et Jeanne Tara

Elles travaillent toutes les trois au Grütli, mais elles sont principalement artistes plasticiennes. Chacune avec sa signature sigulière, elles font résonner leur œuvres dans un partage fait de sororité et de réciprocité.
Porter et se soutenir, s’accrocher pour ne pas se perdre, se rassembler. Se faire submerger par les émotions, se laisser traverser par les rêves, l’esprit divague ; un travail sensible, à leur image, pour une mise en espace douce et un brin théâtrale, au cœur de la maison.

En continu
Terrasse – 2e étage
Crédit photo : Coline Mir

GO GO GO 91

Carmelo Benzi // Le karaoké portable

C’est dans les années 1980 que le petit Carmelo fait ses premiers pas dans une vie remplie de musique et de joie. Ses parents, passionnés d’animation de karaoké, lui ont donné le goût des tubes qu’il chantonnait déjà dans son berceau. Après un début de carrière avortée en Suisse allemande, il s’installe à Genève et pour GO GO GO, il nous régalera de sa créativité, de son inventivité puisque ce génie de l’animation, créateur d’émotion autodidacte, transforme en étoiles étincelantes tout ce qu’il touche.

Les filles du coin // Lucile Carré

Qu’est-ce qu’elles voient, les filles du coin ? Qu’est-ce qu’elles ressentent en regardant autour d’elles ? Lucile Carré plonge Les filles du coin dans un road-trip vers une nuit de psytrance, une mission d’inventaire naturaliste ou une fête traditionnelle d’abbaye et entreprend un travail de dépaysement. Le texte prend une dimension fantastique. Devenir hybride animal ou végétal ouvre à d’autres perceptions, provoque des images, créé un mystère ou un nouveau folklore.

Texte créé dans le cadre du LED (Laboratoire d’Écriture Dramatique)
Interprètes : Camille Legrand (PREMIÈRE) et Georgia Rushton (DEUXIÈME)
Mentor en écriture : Magali Mougel
Dramaturge transversal : Laurent Berger
Accompagnement Lumière : David Kretonic
Réalisation des costumes : Anna Cressaty Pacchiani
Remerciements : Émilie et Fanny
Avec le soutien de : la Société Suisse des Auteurs, Pro Helvetia, Fondation Jan Michalski pour l’écriture et la littérature, Fondation Ernst Göhner, Théâtre du Jura (Delémont), Le Spot
(Sion), Usine à Gaz (Nyon)
Photo : David Kretonic

Samedi 13 janvier à 18h20
Salle du Haut – 2e étage

Résoudre la diversité // Brice Catherin & Afulodidim Nikefolosi

Comme la plupart des collaborations entre la chercheuse en études décoloniales Afulodidim Nikefolosi (alias Mukuka Kasonde) et l’artiste Brice Catherin, Résoudre la diversité tente de déplacer des grandes questions contemporaines telles que la décolonisation, le féminisme, l’intelligence artificielle, l’écroulement climatique et le transhumanisme vers le domaine de la fiction et de l’humour.

Conception et écriture : Afulodidim Nikefolosi et Brice Catherin
Performance : Brice Catherin
Photo : Brice Catherin

Jeudi 11 janvier à 20h30 – COMPLET
Vendredi 12 janvier à 20h10 – COMPLET
Gueuloir – Sous-sol

Transformé // Fanny de Chaillé et Sarah Murcia

Fanny de Chaillé et Sarah Murcia entretiennent toutes les deux un rapport ténu avec la réinterprétation du répertoire. Ensemble, elles s’attaquent à Transformer de Lou Reed, album admirablement orchestré et emblématique du Glam Rock. Un disque qu’elles désossent de façon très minimale puisqu’elles l’ont travaillé autour de la contrebasse et de la voix, afin d’en retirer la substance qui leur permettra de se le réapproprier.

Conception interprétation : Fanny de Chaillé et Sarah Murcia
Son : François-Xavier Vilaverde
Production : Display
Coproduction : Malraux scène nationale de Chambéry Savoie, Festival Discotake Bordeaux – Ouvre le Chien
Avec le soutien du : Centre national de la danse et du Ministère de la Culture et de la Communication / Drac Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes
Photo : Marc Dommage

Vendredi 12 janvier à 22h10

Samedi 13 janvier à 23h20
Salle du Haut – 2ème étage

ouverture [edited] // Géraldine Chollet

Il est important d’avoir un secret, une prémonition des choses inconnues. L’homme doit sentir qu’il vit dans un monde mystérieux à certains égards: que des choses inexplicables se produisent et sont vécues. Alors seulement la vie sera complète. (CJ)

La troisième création de la danseuse et chorégraphe Géraldine Chollet s’inspire de la tradition médiévale du Théâtre des Mystères. Ces cérémonies communautaires servaient à convoquer l’au-delà afin de demander une grâce, d’attirer la bienveillance ou de se remettre en question. La chorégraphe propose ici d’ouvrir un dialogue avec le sensible afin d’explorer les relations entre ce qui nous a été donné et ce que nous laisserons après nous. Reconnaître ce que nous avons, assumer ce qu’il nous manque, célébrer ce qui peut venir.

Concept et chorégraphie : Géraldine Chollet
Chorégraphie en collaboration avec les danseur·euse·x·s : Eléonore Heiniger, Mélissa Guex, Maïté Minh Tâm Jeannolin
Création sonore : Renée Van Trier
Composition sonore et ingénieur son : Raphaël Raccuia
Direction technique : Céline Ribeiro
Lumières et scénographie : Sven Kreter
Technicienne lumière : Céline Ribeiro ou Justine Bouillet
Costumes : Scilla Llardo
Direction artistique : Géraldine Chollet
Diffusion et développement : Maxine Devaud / oh la la – performing arts production
Administration et production : Laetitia Albinati
Photo : Pierre Vogel

Merci aux nombreux.se.s danseur.euse.s palestinien.ne.s de Dabke qui m’ ont inspirée et dont nous avons repris le pas de base.

Vendredi 12 janvier à 23h10 – COMPLET
Samedi 13 janvier à 19h20 – COMPLET
Studio du Haut – 3ème étage

Hyper Dream On // Olivia Csiky Trnka

Hyper Dream On, c’est un oratorio qui explore l’impact des rêves dans notre vie à travers trois femmes qui partagent leurs songes. Entre prêche et poésie, entre quotidien et prophétie, ceux-ci recomposent le réel en le nourrissant d’existences secrètes. Raconter ses rêves, c’est offrir son intimité dans un échange joyeux, ludique et dialectique. Rêver n’est-ce pas une école paradoxale de la liberté ?

Texte créé dans le cadre du LED (Laboratoire d’Écriture Dramatique)
Interprètes : Noémie Griess, Valérie Liengme, Julie Bugnard et Charlie Bernath
Photo : Dylan Ferreux

Samedi 13 janvier à 16h
Salle du Haut – 2e étage

Grand Miroir // Claire Dessimoz

Grand Miroir explore la possibilité d’une révolution individuelle et collective par la fragilité en regardant avec tendresse notre inlassable recherche à nous fondre dans le moule tout en nous en distinguant. Solo qui questionne nos paradoxes intimes et sociaux, Grand Miroir propose de dédramatiser notre posture sociale et nos assurances pour embrasser la tentative, le ridicule, l’incertain donc le changement. Puissant et doux.

Chorégraphie et performance : Claire Dessimoz
Sur une base chorégraphique créée avec et par : Éléonore Heiniger, Jenny Lacher, Klaire-
Alice, Yuta Ishikawa, Valentine Paley
Collaboration : Éléonore Heiniger, Valentine Paley, Louis Bonard
Scénographie et lumière : Florian Leduc
Dramaturgie et soutien administratif : Roberta Alberico
Costume : Safia Semlali
Production : PRAXIS
Coproduction : Théâtre Sévelin 36
Soutiens : État de Vaud, Fondation Leenaards, SIS
Photos : Anouk Maupu

Jeudi 11 janvier à 20h20
Samedi 13 janvier à 20h50
Salle du Haut – 2ème étage

GO GO GO 92

Geneva’s most infamous deejays // Party

Ce collectif rassemble deux générations de deejays passionnées par un même but ; perpétuer la tradition genevoise de fêtes spontanées dans des milieux alternatifs, mettre en avant l’écoute de musiques variées, dansantes, mais aussi expérimentales.
Environ 10’000 vinyles composent leur collection grâce auxquels G.M.I trouve son inspiration dans un mélange inédit, des débuts de la hi-energy jusqu’à l’avènement de la techno industrielle ; pour nous redonner le goût du partage, de la danse et de la spontanéité.

Samedi 13 janvier à 00h10 (après le concert de Claude Wave)
Salle du Bas – Sous-sol

This is not a love song et Lust for life // Lola Giouse

Comment dire l’excitation, l’urgence, le sel des humeurs, la jouissance ? L’émotion humide du corps-contre-corps ? This is not a love song fait le pari éhonté que la jouissance sexuelle peut se dire à travers le plaisir libre de jouer.
Dans Lust for life, une bande d’amies soudée comme un groupe de rock partage leur soif de vivre. Pourtant l’une d’elle en vient à perdre le sens et la joie d’être vivant. Comment aider ? Quelles maladresses, quelles prises de pouvoir ou quelles attentes accompagnent l’intention louable de porter secours?
Deux spectacles, une même autrice et toute la fougue et la passion de la jeunesse.

This is not a love song
Mise en scène et écriture : Lola Giouse
Jeu : Géraldine Dupla et Simon Hildebrand
Assistanat et collaboration : Mattéo Giouse
Costumes : Anna Van Brée
Regards extérieurs : Rémi Cayron, Jean-Daniel Piguet, Vivianne Pavillon, Arnaud Mathey et Delphine Rosay
Diffusion : Neyda Paredes
Production executive : Ars Longa- Mathias Ecoeur
Soutiens : Loterie Romande, SIG, Fondation Engelberts, Fondation Nestlé pour l’Art

Lust for life
Écriture et mise en scène : Lola Giouse
Jeu : Géraldine Dupla, Simon Hildebrand, Cédric Leproust, Martin Perret
Assistanat et collaboration artistique : Matteo Giouse
Costumes : Anna Van Brée
Espace : Mathilde Aubineau
Composition musicale : Martin Perret
Travail du chant : François Renou
Regard extérieur : Viviane Pavillon
Dessin logo : Christophe Peter
Diffusion : Neyda Paredes
Production exécutive : Ars Longa – Mathias Ecoeur
Avec le concours amical de : Delphine Rosay, Valeria Bertolotto, Laurence Perez, Christin Turner, Claire Deutsch, Marie-Hélène et Michel Dupoirieux, Constance Von Braun, Marie-Madeleine Pasquier, Denis Maillefer, Eneas Paredes et Harry
Photo : Mathilda Olmi

This is not a love song
Samedi 13 janvier à 17h
Couloir ADC – 2e étage

Lust for life
Samedi 13 janvier à 21h50
Couloir ADC – 2e étage

Station // Bastien Hauser

C’est l’été toute l’année. Au milieu de la poussière, il y a une station essence où s’arrêtent les quelques camions qui traversent le paysage. Le seul moyen de passer le temps, c’est internet. Station de Bastien Hauser parle de réalités alternatives à travers trois personnages qui s’ennuient au milieu d’un désert. Qu’est-ce qui nous sépare les unes des autres à l’ère numérique et que sommes-nous prêtes à faire pour nous rapprocher quand même ?

Texte créé dans le cadre du LED (Laboratoire d’Écriture Dramatique)
Jeu : Arianna Camilli, Armand Droz-Vincent, Mathilde Invernon
Texte et mise en scène : Bastien Hauser
Dramaturgie : Laurent Berger et Jérôme Richer

Samedi 13 janvier à 17h
Salle du Haut – 2e étage

Wannabe // Kiyan Khoshoie

Première étape de travail de sa prochaine création Wannabe (coproduite par le Pavillon ADC – automne 24 et Pôle Sud – CDCN Strasbourg – printemps 25), Kiyan Khoshoie revient sur les traces de son enfance, sa passion pour les clips sur MTV et les boysbands ; il s’interroge sur l’enfant qu’il était, l’adulte qu’il est devenu, sa carrière de danseur… que reste-t-il de cet enfant dans ce corps d’adulte ? Peut-on encore jouer ? Où allons-nous chercher notre énergie pour créer, pour vivre ?

Concept et interprétation : Kiyan Khoshoie
Collaboration artistique : Charlotte Dumartheray
Dramaturgie : Tiphanie Bovay-Klameth
Création sonore : Andrès Garcia
Création lumières : Alessandra Domingues
Création costumes : Séverine Besson
Scénographie : Vanessa Vicente
Coach de clips : Maurizio Mandorino
Coach vocal : Jessica Brouze
Administration et production : Mélinda Quadir-Mathieu
Diffusion : Tamara Bacci
Oeil extérieur : Barbara Giongo
Photo : Dougados Magali

Coproduction : Pavillon ADC et Pôle Sud – CDCN Strasbourg

Jeudi 11 janvier à 21h20 – COMPLET
Samedi 13 janvier à 23h30
Studio du Haut – 3ème étage

Braquage // Andrea Marioni

Né de la rencontre avec l’activiste-braqueur Jacques Fasel, Braquage se sert de différents médiums tels que la radio, la performance ou la photographie pour prendre d’assaut son public. Celui-ci se trouvera à la fois complice, otage, juge et même bourreau d’un braquage dévoilé à multiples niveaux. Andrea Marioni nous embarque dans une mise en abyme captivante, qui nous confronte à notre rapport à l’injustice, à la souffrance, à la violence.

Assistant exécutive, lumière et plateau : Vanni Moretti
Une production : Asso. Let It Happening
Co-production : Format26, ville de Bienne
Photo : Brutusgraph

Jeudi 11 janvier à 19h – COMPLET
Vendredi 12 janvier à 18h30
Studio du Fond – 2ème étage

RC // Jérémie Nicolet

Découvert au printemps dernier au Théâtre du Loup dans le cadre du Festival C’est Déjà Demain, ce solo époustouflant met en scène les Rap Contenders, discipline où deux personnes s’affrontent à travers une joute verbale de rap a cappella ; les concurrentes ont pour but d’attaquer et d’humilier leur adversaire et ce sont les réactions du public qui déterminent qui est la plus forte. RC est un battle de rap où les adversaires sont absentes et la foule silencieuse. Une performance bluffante.

Porteur de projet, jeu, écriture : Jérémie Nicolet
Mise en scène : Yann Hermenjat
Création lumière : Luis Henkes
Construction décor : Le Ratelier – Jean-Marie Mathey
Regard extérieur : Yann Philipona
Remerciements : Claire Dessimoz et Philippe Saire
Scénographie et costume : Maude Bovey
Photo : Ivo Fovanna
Soutiens : Ville de Genève, Loterie Romande, L’Abri

Jeudi 11 janvier à 23h
Vendredi 12 janvier à 20h10
Salle du Haut – 2ème étage

Vies et morts de Lola Lane // Fabienne Radi et Maria Guta

Basée sur des images composées de collages visuels imaginés par Maria Guta, Fabienne Radi a écrit un cut-up de textes qui nous emmène dans le tourbillon des multiples vies de Lola Lane, l’alter ego de Maria Guta, obsédée par une identité collective construite par la culture du cinéma et des médias people.
De Joan Crawford à Britney Spears, en passant par les vies de Frances Farmer ou Pamela Des Barres, ces figures nous font découvrir les vies de Lola Lane.

Textes : Fabienne Radi
Images : Maria Guta
Sons : Pablo Fernandez (FlexFab) à partir de la BO de Star 80 (Bob Fosse, 1983)
Œil externe : Anaïs Wenger
Photos : Pierre Leguillon

Vendredi 12 janvier à 20h50
Samedi 13 janvier à 15h
La Musicale de la Bibliothèque de Genève – 1er étage

La fine di tutte le cose / l’inizio di tutte le altre // Emma Saba

Autour du mot homebody, qui évoque une personne paresseuse ou femme au foyer, Emma Saba organise des énergies chorégraphiques. Dans La fine di tutte le cose / l’inizio di tutte le altre, la chambre du confinement et le corps dialoguent. Joyeusement. Librement. Comme si l’hyperobjet du virus avait engendré de nouvelles relations aux hypo-objets de la maison. Le spectacle travaille un matériau musical classique (Les noces de Figaro et Così fan tutte de Mozart) comme un héritage culturel à réincorporer en chants et en danses.

Chorégraphie, interprétation : Emma Saba
Création musique : Marie Delprat
Création lumière : Tiago Branquino
Accompagnement artistique : Collin Cabanis, Auguste de Boursetty, Délia Krayenbühl, Marie Jeger
Oeil extérieur : Léa Katharina Meyer, Johanne Closuit
Assistanat dramaturgique : Meriel Kenley
Scénographie : Antonie Oberson
Production et diffusion : Yamina Pilli / oh la la – performing arts production
Coproduction : Emergentia – temps fort pour la création chorégraphique émergente réalisé par L’Abri, le TU et le Pavillon ADC Genève
Remerciements : Théâtre Sévelin 36
Soutiens: Loterie Romande, Pour-cent culturel Migros, Fondation Ernst Göhner, Fondation suisse des artistes interprètes SIS, Pro Helvetia, Canton de Genève
Photo : Julie Folly

Jeudi 11 janvier à 19h – COMPLET
Vendredi 12 janvier à 23h10
Salle du Bas – Sous-sol

Be part of // Monika Truong

Qu’est-ce qui constitue une communauté ? Qui peut avoir son mot à dire sur la manière dont un changement social se produira ? Be part of examine la question de la représentation sur scène et dans la vie réelle. Trois artistes asiatiques nous guident à travers une série de scènes qui thématisent la complexité de nos identités, chacune proposant une vision différente de l’avenir et représentant une approche spécifique de l’appartenance et du concept de communauté. De quoi faisons-nous partie ? De la famille, de la révolution ou du paradis ? Dans quel genre monde voulons-nous vivre ?

Be Part Of was conceptualized and realized by Monika Truong, Stefan Wülser, Minh-Duc Pham, Marque-Lin Pham, Trân Tran, Noemie Märki, Robert Meyer, Micha Bietenhader, Laura Küng and Sailesh Naidu.
A production by Monika Truong and the association Overseas in co-production with the Gessnerallee
Soutiens : Bundeszentrale für politische Bildung/bpb, Migros Kulturprozent Zürich, Paul Schiller Stiftung, Pro Helvetia, SOkultur Lotteriefonds Kanton Solothurn


Vendredi 12 janvier à 18h30 – COMPLET
Samedi 13 janvier à 19h10
Salle du Bas – Sous-sol

Surviving you, always (Tonight the DJ saved my life) // Simon Waldvogel

Sur le chemin de sa prochaine création, Simon Waldvogel s’arrête à GO GO GO pour y présenter une première étape de travail, un bout de recherche, partager ses questionnements avec le public. Un projet qui parle de la célébration de la perte et qui prend la forme d’une danse de silences à la recherche de mots. Et que la forme elle-même devienne aussi le contenu. Une sorte de live set qui se déplace à la frontière entre la performance et l’installation sonore.

Par et avec : Simon Waldvogel
Collaboration artistique (et avec) :Magda Drozd, Camilla Parini
Collaboration artistique : Ilaria Boffa, Francesca De Giorgio, Carla Valente
Production : Collettivo Treppenwitz
Co-production : LAC Lugano Arte e Cultura, Kaserne Basel
En collaboration avec : Le Grütli Centre de Production et de diffusion des Arts vivent, Südpol Luzern
Avec le soutien à l’idéation de Migros pour-cent culturel
Photo : SWaldvogel

Vendredi 12 janvier à 22h20 – COMPLET
Samedi 13 janvier à 21h
Studio du Fond – 2ème étage

Claude Wave

Claude Wave est un duo musical entre pop, new wave et punk, en français dans le texte. Boîte à rythmes frugale, synthé élémentaire, basse normale soutiennent deux voix aimables qui attaquent en toute modestie les travers des aléas de notre vie moderne. Claude Wave aimerait en 2024 continuer à faire fondre les gens sympas avec leurs concerts énergiques et doux à la fois. Leur nouvelle chanson C’est la vie (Augeil Records) est actuellement en playlist sur Couleur 3 et RNV.
Avec un capital sympathie désarçonnant, Claude Wave amène une brise aigre douce sur la scène.

Samedi 13 janvier à 00h10
Salle du Bas – Sous-sol

blackmilk // Tiran Willemse

Premier volet de la trilogie Trompoppies, terme afrikaans décrivant les majorettes qui défilent en uniforme de fanfare, blackmilk juxtapose les mouvements des trompettes aux gestes mélodramatiques des grandes divas de l’opéra et à l’imagerie brute empruntée à l’univers du rap masculin noir. Explorant la distance entre les identités masculines africaines et afro-américaines, le travail de Willemse interfère avec le répertoire limité des représentations de la masculinité noire, l’ouvrant à une complexité et à une vulnérabilité différentes que l’artiste décrit comme la mélancolie de l’homme noir.

Choreography and performance : Tiran Willemse
Light design : Fudetani Ryoya
Music : Manuel Riegler
Costume : LML studio Berlin
Production : Paelden Tamnyen, Rabea Grand
Co production of blackmilk with : Sophiensaele Berlin, Tanzquartier Wien, Gessnerallee Zürich, WP Zimmer Antwerp
Residency support by : Tanzhaus Zurich, Buda Kortrijk, Les Urbaines Lausanne, Impulstanz Vienna, Trauma bar and Kino Berlin
Mit besonderem Dank an : Nkisi, Kevin Bo, Mateusz Szymanówka, Thyago Sainte
Gefördert vom Bündnis Internationaler Produktionshäuser, gefördert von der Beauftragten der Bundesregierung für Kultur und Medien
Photo : Pietro Bertora

Vendredi 12 janvier à 20h50
Samedi 13 janvier à 21h50
Salle du Bas – Sous-sol

Stammtisch – rez

Terme emprunté à nos voisins alémaniques, une stammtisch est une table ou plus largement un lieu pour se réunir et discuter.
Pour GO GO GO, nous vous proposons de fréquenter la stammtisch à votre guise pendant les 3 jours pour échanger et partager vos impressions, les noter sur des post-it ou sur le panneau dédié. C’est aussi le lieu où rencontrer les artistes venues se poser là un moment pour échanger sur leur travail. Libre et informelle, cette stammtisch se veut un endroit de rencontres spontanées ou provoquées, pour se raconter nos expériences gogogo-esques !
Le programme des rencontres avec les artistes :

Jeudi 11
20h30 Emma Saba, Afulodidim Nikefolosi et Brice Catherin, Claire Dessimoz

Vendredi 12
19h Anna-Marija Adomaityte, Kiyan Khoshoie et Charlotte Dumartheray
20h30 Monika Truong
21h30 Jérémie Nicolet et Yann Hermenjat, Afulodidim Nikefolosi et Brice Catherin

Samedi 13
18h20 Jérémie Nicolet et Yann Hermenjat, Simon Waldvogel, Fabienne Radi et Maria Guta, Tiran Willemse, Anna-Marija Adomaityte
20h Lucile Carré, Bastien Hauser, Olivia Csiky Trnka
21h15 Monika Truong, Géraldine Chollet

ddd – dramaturgie danse dialogue en collaboration avec l’AVDC

Un temps de dramaturgie expérimentale et collaborative à la table dans le cadre de GO GO GO

Le jeudi 11 janvier à la Stammtisch, au rez de la Maison des Arts du Grütli
Comment soigner les liens de travail et de collaboration dans un projet?
Que devient la performance lorsqu’elle intègre l’espace théâtral ?

avec Julia Botelho, Faustine Moret, Anne-Laure Sahy, Olivier Koundouno

Bienvenue à toutes les personnes qui souhaitent rejoindre les processus de la journée, et/ou en profiter pour venir pitcher des idées, confronter des limites, clarifier des ébauches, élaborer des scenarios par étapes, contribuer aux projets des autres, recevoir des retours, des questions en retour, des options de résolution, du partage d’expériences et de savoirs.

Merci d’annoncer, jusqu’au matin même, le moment de votre arrivée – au choix : 12h, 14h ou 15h30 à l’adresse contact@avdc.ch

Soutiens

Fondation Corymbo, Fondation Ernst Goehner, Fondation Leenards, SSA, Pro Helvetia, Ville de Genève

Presse

Événement Gratuit