fbpx
lu
ma
me
je
ve
sa
di
lu
ma
me
je
ve
sa
di
28
2
4
5
6
7
8
9
11
16
22
23
25
26
30

27-29 juin 2024

Tschüss ! Ciao ! Bye !

Piera Bellato, Baptiste Cazaux, El Conde de Torrefiel, Mélissa Guex, Marie-Caroline Hominal, Catol Teixeira, Marion Thomas, Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp

Du 27 au 29 juin, venez fêter avec nous la fin du mandat de Barbara et Nataly !

Il y aura des artistes et des propositions choisies avec soin, de la musique, à boire et à manger, dans une ambiance de ginguette, sur la place Béla-Bartók pour profiter de la chaleur de l’été naissant.

Au rez de la Maison des arts, notre super buvette et des choses à grignoter proposées par nos voisines du Café du Grütli.
Horaires buvette : vendredi 18h-01h et samedi 17h-2h

Dans la Salle du Haut, une performance comme seule la compagnie espagnole El Conde de Torrefiel peut en imaginer. Pour cela il faut réserver et venir à l’heure !
Jeudi 27 : 11h50-22h10 réservez ici
Vendredi 28 : 11h50-17h50 réservez ici
Samedi 29 : 11h50-17h50 réservez ici

Toutes les autres performances ont lieu dans la Salle du Bas et elles sont gratuites et sans réservations ! Alors, ce sera première arrivée, première servie, mais promis, nous laisserons rentrer autant de personnes que possible…

On se réjouit follement de ces jours avec vous !

Loïc Durel – Concert – Vendredi 28 à 19h 19h // place Béla-Bartók

Loïc Durel a plusieurs casquettes, dans tous les sens du terme.

A la ville, il est apprenti techniscéniste et porte toujours une casquette, à la scène le voilà compositeur et interprète de rock & folk inspiré des années 1970. Du haut de ses 23 ans, son énergie douce et punk à la fois en fait un artiste qui fait tranquillement son chemin depuis 10 ans déjà. D’abord, il a joué des reprises mais y entremêle désormais ses propres compositions.

Tschüss ! Ciao ! Bye ! 6
Baptiste Cazaux – Gimme a break ! – Vendredi 28 à 20h

Une performance comme une recherche de catharsis. Empruntant au vocabulaire des musiques de rave, aux pratiques méditatives et au headbanging, Baptiste Cazaux continue ses recherches sur le lâché prise qu’il envisage comme une stratégie de survie face au capitalisme. En duo avec des haut-parleurs, le chorégraphe compose un espace-temps déréglé, tout en complexités et en contradictions, à la quête d’un élan vital nécessaire et revendicatif.

Chorégraphie et interprétation : Baptiste Cazaux
Musique : Être Peintre
Lumière : Justine Bouillet
Son : Gaspard Perdrisat
Assistanat : Lisa Laurent
Dramaturgie : Johanna Hilari
Diffusion Suisse, Administration et Production : Yamina Pilli – oh la la production
Diffusion Internationale : Quentin Legrand – Rue Branly
Co-Production : La Bâtie – Festival de Genève, Théâtre Sévelin 36, L’Abri, KLAP Maison pour la danse
Développé avec : Réseau Grand Luxe, Danse & Dramaturgie
Avec le soutien de : Ernst Goehner Stiftung, SSA (Société Suisse des Auteurs), Pro Helvetia, CND – Centre National de la Danse

L’Oeil d’Olivier

Catol Teixeira – Before it starts after it finishes – Vendredi 28 à 21h30

Catol Teixeira est un artiste avec lequel nous avons fait un bout de chemin, depuis sa première apparition à GO GO GO 2022 avec La peau entre les doigts.
Il propose une expérience et une performance avec la technique de la danse aérienne qui fait partie de sa recherche de mouvement pour le processus de création arrebentaçao – zona de derrama last chapter.
Une création spécialement dédiée à ce moment Tschüss ! Ciao ! Bye ! du Grütli et à toutes les personnes qui ont tenu ce lieu et nous y ont accueillies ces dernières années ! – C.T.

Marie-Caroline Hominal – ONE – Vendredi 28 à 23h

Performance en 3 chapitres mettant en scène la chute comme métaphore de la vie, ONE est aussi une ingénieuse mise en abîme des doutes de l’artiste. Elle questionne l’économie du geste au sens littéral et commercial, la nature éphémère du mouvement et la possibilité de le collectionner et de le posséder. En une demi-heure, Marie-Caroline Hominal nous entraîne avec elle dans un autoportrait tranchant, drôle, attachant et légèrement désillusionné. Une fable douce-amère qu’elle transforme en un sincère moment de joie.

Direction artistique, conception, performance : Marie-Caroline Hominal
Avec : Marie-Caroline Hominal et Joseph Ravens dans le rôle du commissaire-priseur
Administration & Production : Emilie Marron
Avec le soutien de : pour la période 2022-2024, Marie-Caroline Hominal / MadMoiselle MCH association est au bénéfice d’une convention de soutien transrégional avec la Ville de Genève, la République et canton de Genève, le Centre Culturel Suisse de Paris et le Teatro Sociale Bellinzona.

Marion Thomas – Faire Troupeau – Samedi 29 à 19h

Marion Thomas fait l’éloge de l’empathie comme force de contestation politique. Faire troupeau, c’est d’abord une expérience narrative et immersive qui met le public, personnage principal de la pièce, dans la peau d’un groupe de moutons en transhumance. Au cours de leur périple, ils se font attaquer par une meute de loups. Par chance, comme ce sont des moutons et qu’ils ont une grande intelligence sociale, ils s’en sortent grâce à la solidarité et à une organisation collective sophistiquée.
Pour fêter ça, ils finissent par un grand moment de célébration doux et joyeux.

Ecriture, mise en scène et jeu : Marion Thomas
Collaboration artistique et création sonore : Maxime Devige
Collaboration artistique et jeu : Benjamin Lavère
Scénographie : Pauline Giraud
Création lumière : En cours
Chargé de production : Aymeric Demay

Piera Bellato – Corofobia – Samedi 29 à 20h30

Remettre un soupçon de tarentisme dans le corps contemporain. Pour explorer l’un des derniers rites magiques bien vivants : la danse, la scène. Pour explorer un héritage de danses interdites, perturbatrices, puissantes parce qu’elles remettent en cause l’ordre établi.
S’il ne s’agit pas ici d’entrer en transe, qu’est-ce que ces moments bruts et sincères, intimes et libres, évoquent aujourd’hui ?

Danseureuses : Ludovico Paladini et Piera Bellato

Son : Yohan Jacquier

Un projet de : Piera Bellato, Cie l’Amour Grand Format

Administration et production : Marianne Aguado

Remerciements : La Ribot Ensemble, Odile Wieder, Renaud Jacquier Stajnowicz ainsi que toute l’équipe du Grütli !

Mélissa Guex – Épisode – Samedi 29 à 21h50

Épisode est une série de performances, une collection de personnages que Mélissa Guex fait apparaitre au gré des invitations : un lieu, un costume, une ambiance, des récits partagés, l’Épisode du Grütli sera unique, du sur-mesure pour une soirée exceptionnelle. Accompagnée aux platines par Charlotte Vuissoz, Mélissa Guex convoquera la soul, le groove et, avec la puissance incroyable qui la traverse à chacune de ses performances, elle fera surgir l’âme de ce lieu et de toutes celles qui l’ont habité. Pour un moment de partage ensorcelant.

Conception chorégraphique et interprétation : Mélissa Guex
Conception sonore et live musical : Charlotte Vuissoz
Production et administration : Amandine Bula, Cie Sumo

Tschüss ! Ciao ! Bye ! 1
Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp – Samedi 29 à 23h30

Enfin, l’OTPMD arrive au Grütli ! Pour fêter cette fin de mandat, nous avions besoin de leur son puissant, expérimental, instable et terriblement vivant, organique. Transcendantale, presque rituelle, leur musique est couplée à des textes déclamés en rage contre un monde qui part en lambeaux. Et c’est aussi l’occasion de clore en quelque sorte la tournée de We’re ok, but We’re Lost Anyway, leur cinquième disque sorti il y a deux ans. Avant un nouvel opus en préparation pour l’automne prochain, ielles viennent mettre le feu au Grütli, à l’image de Duchamp, l’un des plus grands dynamiteurs de l’art du 20ème siècle.

Avec : Romane Chantre, Dorian Selmi, Titi, Romane Millet, Elena Beder, Aida Diop, Naomi Mabanda, Thomas Levier, Gif, Gilles Poizat, Vincent Bertholet.
Son : La Fraise

El Conde de Torrefiel – Se respira en el jardín como en un bosque – réservez vos places

On respire dans le jardin comme dans une forêt et on veut être au théâtre comme dans le monde. Mais ni le jardin n’est la nature, ni le théâtre n’est le monde.
Une performance qui est essentiellement un exercice scénique à une personne : quelqu’un regarde en silence tandis que quelqu’un exécute une action sur scène. Une expérience qui soulève des questions sur la réalité, sur sa matérialisation, sa construction et sur les raisons pour lesquelles, comme au théâtre, nous aimons observer en silence l’artifice du monde que nous avons créé.

Direction artistic : Tanya Beyeler et Pablo Gisbert
Voix : Marion Cousin
Directeur technique : Isaac Torres
Administration : Haizea Arrizabalaga
Distribution : Alessandra Simeoni – Caravan Production

Salle du Haut // 2e étage
Jeudi 27 : 11h50-22h10 réservez ici
Vendredi 28 : 11h50-17h50 réservez ici
Samedi 29 : 11h50-17h50 réservez ici